Campà in Lumiu : Campà Inseme I & II





Les programmes : Campa Inseme 1 et Campa Inseme 2

Entre 20 et 25 unités en terrains à bâtir pour chacune des opérations : les études en cours permettront d'affiner le programme.

Des prix (terrain + maison) maîtrisés : les prix oscilleront entre 210 000 € et 240 000 € pour les petits terrains et seront au prix du marché pour le dernier tiers.

L'aménageur retenu par la commune à l'issue de la consultation est la société CTB implantée à Borgo. Elle réalisera les études, acquerra les terrains auprès de la commune, aménagera les sites et commercialisera les terrains. Le constructeur Les Demeures Corses construira les maisons.

Résidences principales et clauses anti-spéculatives
Deux opérations réservées prioritairement aux Lumiais : la commune prendra une délibération en conseil municipal, qui précisera que ces deux opérations sont destinées à la résidence principale et que la revente à vocation spéculative est proscrite. La commune s'engagera à préempter toutes les demeures qui seraient revendues à des prix supérieurs aux prix d'acquisition. Les conditions précises vous seront communiquées dans les mois à venir.

Le calendrier des opérations
  • Juillet 2017 : attribution des deux opérations à la société CTB
  • De septembre à décembre : études techniques
  • Début 2018 : commercialisation des terrains
  • 2ème trimestre 2018 : démarrage des aménagements
  • 2ème semestre 2018 : début des constructions

Le calendrier est indicatif : il pourra évoluer en fonction de la procédure.

Vous êtes intéressés pour acquérir dans une des opérations

Vous pouvez vous inscrire sur le site du constructeur dédié au projet de Lumio : campa-inseme-lumiu.com

Celui-ci, après examen de la recevabilité des candidatures et dans le cas où le nombre de demandes serait supérieur à l'offre, pourra être conduit à procéder par tirage au sort devant huissier.




Campà in Lumiu : Campà Inseme I & II

DES LOGEMENS ACCESSIBLES A TOUS

Après la phase de recherche puis d’acquisition foncière, la réalisation de logements, destinés prioritairement à la population lumiaise, à des prix abordables, est en voie de concrétisation. Le Maire, Etienne Suzzoni, présente les deux projets, "Campà inseme 1", case di Schinali, route du bord de mer et "Campà inseme 2" case di Cala Stella à Sant Ambrosgiu :

Quelles étaient les motivations de l’équipe municipale ?
Je dirais qu’elles étaient triples. La première est sociale. Nous souhaitions, dans le contexte très spéculatif de la Balagne, permettre à de jeunes ménages d’acquérir dans des conditions financières abordables.
La seconde est urbanistique : l’équipe municipale souhaitait proposer une offre nouvelle et qualitative dans le cadre de deux petits hameaux avec des constructions et des aménagements maîtrisés.
La troisième est financière : la vente des deux terrains communaux va permettre à la commune de trouver des moyens financiers complémentaires pour réaliser ces investissements, notamment dans le domaine scolaire.

Concrètement comment allez-vous procéder pour donner une priorité aux Lumiais ?
Cette question a particulièrement retenu notre attention et nous a conduit à étudier plusieurs scénarios. Nous nous sommes inspirés d’une expérience en cours sur la commune voisine de Cateri.

La 1ère mesure concerne le statut d’occupation des futurs logements : nous avons inscrit dans le cahier des charges des opérations une obligation de réserver l’essentiel des maisons à la résidence principale. Nous
serons très vigilants sur ce point.

La 2ème mesure concernera les conditions de revente des logements. Nous avons distingué trois niveaux de prix : les deux premiers niveaux se situeront en dessous de 240 à 250 000 € pour un terrain et une maison de qualité. Le dernier tiers des réalisations sera vendu au prix du marché. Par cette mesure nous entendons permettre aux jeunes ménages primo-accédants de pouvoir vivre dans leur commune de résidence ou de coeur. Nous ne sommes pas naïfs : nous savons que si cette bonne volonté n’est pas accompagnée de mesures radicales, nous pourrions assister à un phénomène de spéculation effrénée. Le conseil municipal arrêtera prochainement plusieurs mesures anti-spéculatives et envisagera de préempter les propriétés qui seraient revendues à des fins spéculatives.

Enfin dernier point, comment s’assurer de la qualité des futures opérations ?
De plusieurs manières. La commune ne vendra ses terrains qu’à l’issue d’une période de quelques mois consacrés à l’élaboration des futurs permis. Quand nous aurons les schémas entre les mains nous déciderons de continuer avec notre partenaire. En second lieu, nous avons inscrit ces deux programmes dans le cadre d’un label de qualité exigeant et nous l’avons imposé à notre aménageur : le label HABITAT ET QUALITÉ DE VIE nous servira de guide pour proposer une offre nouvelle et performante sur la commune. A ce propos, nous vous présenterons ces deux projets à l’automne dans le cadre d’une réunion et d’une exposition. Enfin le choix de notre partenaire (retenu après une consultation ouverte) nous conforte dans notre volonté de réaliser deux belles opérations : nous sommes, avant sa désignation, allés visiter deux de ses réalisations sur la commune voisine de Monticello et nous sommes revenus confiants.

Pour conclure, ce projet en voie de réalisation est d’une importance primordiale. Il répond à une problématique de logement extrêmement difficile pour nos concitoyens et concrétise notre engagement, pris lors de la campagne électorale en 2014.








Inscription à la newsletter