ÉTAT D'AVANCEMENT DU PLAN LOCAL D'URBANISME - JANVIER 2018




Après plus de 2 années de travail, 22 réunions dont 9 avec les services de l’Etat, l’Agence d’Urbanisme de la Corse, un avis favorable du Conseil des Sites sur les Espaces Boisés Classés (22/06/2016) et un PADD concerté avec la population, il nous est apparu nécessaire de présenter à la population, lors d’une réunion publique, l’état d’avancement de notre Plan Local d’Urbanisme.

Le 15 novembre dernier, devant 60 personnes, nous avons expliqué comment notre projet avait été construit, et ce qui nous était imposé.

Les législations nationales préconisent de retenir une consommation moyenne de 1.000 m2 par logement
(Source : DDTM de Corse/ avis sur PLU de Corse - janvier 2017)

Synthèse et logements à produire

ÉTAT D'AVANCEMENT DU PLAN LOCAL D'URBANISME - JANVIER 2018

L'élaboration du PLU pourrait se résumer à la résolution de l’équation suivante :
(Accroissement démographique X 1 000 m2 de terrain par logement) - (ERC + ESA + EPR) = densification des formes urbaines.

Vous l’aurez compris, l’équation est particulièrement difficile à résoudre sachant que derrière chaque mètre carré de terrain, il y a un Lumiais, une propriété familiale, une envie d’habiter «U paese». Nous avons donc élaboré, en un peu plus de deux ans, 14 projets de zonage, les avons soumis à deux reprises aux services de l’Etat qui nous ont fait part de fortes réductions à envisager.

Le 15 novembre dernier, nous avons présenté, à la population présente, une proposition de zonage qui tient compte des souhaits de nos concitoyens, tout en respectant, autant que possible toutes les contraintes réglementaires.

Ce projet a été envoyé pour nouvel avis, aux services de l’Etat, qui, nous en sommes certain, nous demanderont à nouveau de réduire le volume des terres constructibles. A réception de cet avis, une synthèse sera établie et nous vous la présenterons, en réunion publique.

PPRIF et PADDUC

Ainsi que vous le savez, les risques naturels sont très prégnants sur notre territoire (PPRIF, Pprin, et Atlas de Submersion Marine) et conditionnent fortement l’occupation des sols

Le PADDUC, schéma d’aménagement de la Corse, doit également être pris en compte et notre document d’urbanisme devra être compatible avec lui. Son exercice nous oblige à intégrer les Espaces Remarquables caractéristiques du Littoral (ERC), les Espaces Stratégiques Agricoles (ESA), les Espaces Proches du Rivage (EPR) ainsi que les formes urbaines existantes.

ÉTAT D'AVANCEMENT DU PLAN LOCAL D'URBANISME - JANVIER 2018








Inscription à la newsletter