L'édito - Hiver 2021



Chères Lumiaises, chers Lumiais,

Nous attendions 2021 avec une certaine impatience, histoire de tourner la page 2020.
2020, l’année de la pandémie mondiale, nous a tous déstabilisés, accablés pour certains avec ses deuils, ses confinements, ses restrictions en tous genres, avec l’incertitude sanitaire et économique pesant sur chacun de nous. Un contexte anxiogène qui semble vouloir s’alléger avec l’arrivée des nouveaux vaccins aujourd’hui. Malgré les vicissitudes de leur mise en place, les annonces de couvre-feu et le risque de reconfinement actuels, c’est une perspective d’espoir qui s’offre à nous. L’espoir de retrouver une vie sociale, le campà inseme qui nous manque, avec ses petits et grands rendez-vous. De retrouver nos réunions conviviales, d’aller au cinéma, au théâtre, au restaurant. Le bonheur simple de déguster un café en compagnie…
Malgré cette période d’incertitude, la municipalité a continué à porter les dossiers. Ainsi, après la phase études, les grands projets sont désormais en cours de concrétisation pour améliorer et structurer le cadre de vie des Lumiais.
- Le projet phare de la mandature, LE FORUM Edmond Simeoni, groupe scolaire dont le terrassement avait débuté en juin 2020, est sur les rails. Un chantier à plus de 6 millions d’euros sur la commune, qui affirme notre volonté de préparer l’avenir de notre jeunesse par l’éducation et d’ériger la culture en valeur essentielle.
- Les logements Campà inseme I, à Sant Ambrosgiu, proposés à prix modérés, sont sortis de terre et vont permettre à plus d’une vingtaine de primo-accédants de s’installer dans un contexte de logement local extrêmement tendu.
- Le PLU, quant à lui, a fait l’objet de concertations régulières entre les élus, les bureaux d’études et les fonctionnaires de l’état. L’avis de synthèse des services devrait nous parvenir début mars prochain. C’est un travail de longue haleine qui devait être accompli pour la commune et dont nous espérons voir l’épilogue prochainement.
- La construction du bureau d’information touristique à l’entrée du village a également débuté comme prévu. Un outil précieux qui s’insérera utilement dans la vie économique et culturelle de notre village.
Ce projet tenait particulièrement à coeur à notre premier adjoint, Jean Paolini. Son décès nous a consternés puis affligés. Après avoir lutté pendant un mois au service de réanimation de l’hôpital de Bastia, Jean a été ravi à l’affection des siens par le virus de la COVID. Le village et la Municipalité réitèrent leur soutien à son épouse Aline Kauffman, son fils Raphaël, son frère Paul et toutes les personnes que son départ afflige. Jean a été un pilier de la vie municipale pendant de nombreuses années et sa disparition soudaine a marqué notre communauté.
Son expérience, son avis éclairé en matière de gestion administrative nous manquent ainsi que son humanité chaleureuse au sein de notre équipe.
Après son départ, l’équipe municipale a donc été remaniée autour du Maire Etienne Suzzoni. La charge de
1er adjoint incombe désormais à Noëlle Irolla-Mariani. C’est une chance pour la commune de pouvoir compter sur son investissement total en toute humilité. C’est une satisfaction que ce poste stratégique soit occupé par une femme, qui plus est une femme dont la valeur morale fait l’unanimité au sein de notre communauté. Noëlle s’est beaucoup impliquée dans l’élaboration du PLU ainsi que dans l’aide aux personnes en difficulté.
Et l’action sociale prend tout son sens dans notre époque marquée par l’épidémie. Avec l’apparition du virus et son cortège d’incertitudes, l’ éventuel sentiment de confort moral que nous procuraient les exploits de la science s’est tari.
Cette épreuve nous rappelle comme la vie est fragile et comme elle est éphémère. Et combien nous sommes des êtres sociables, liés entre nous, animés par ce besoin vital les uns des autres. Le « campà inseme », le bien-vivre ensemble, est l’esprit qui anime notre équipe municipale depuis nos débuts. Et nous attendons avec impatience des jours meilleurs qui nous permettent de réitérer nos réunions intergénérationnelles conviviales.
Les Lumiais au centre de nos préoccupations, une vision ambitieuse d’aménagement de notre superbe village, restent les fondements de notre démarche collective.


Care Lumiacce, Cari Lumiacci,

Aspittavamu cù una granada impacienza 2021, per pudè girà a pagina 2020.
2020, annata di l’epidemia mundiale, ci hà tutti intrunati, acciaccati per certi da u dolu, e so cunfinere, tutt’e so ristrizzione, incù l’incertezza sanitaria è ecunomica chì pesa sopra ognunu.
Un cuntestu angusciosu chì pare sminuitu cù a messa in piazza oghje di vaccini novi. Malgratu e vicende, di e so messe in piazza, l’annunzii di coprifocu è torna u risicu di cunfinera attuali, ghjè una perspettiva di sperenza chì s’offre à noi, a sperenza di ritruvà una vita suciale, u campà inseme chì tantu ci manche, incù i so appuntamenti picculi è maiò. Di ritruvà e nostre riunione accugliente, d’andà à u sinemà, à u teatru, à l’osteria. A felicità simplice di beie un café in cumpagnia...
Malgradu stu periodu d’incertezza, a municipalità hà cuntinuatu di purtà i so cartulari. Cusì, dopu à a fasa di studii, i prugetti maiò sò oramai in corsu di rializazione per migliurà è strutturà u quadru di vita di i Lumiacci.
- U prugettu messu in ballu in a mandatura, FORU Edmond Simeoni, gruppu sculare chì u terrassamentu avia principiatu di ghjunghju 2020, hè in corsu. Un cantieru à più di 6 millioni d’euro annant’à a cumuna, chì affirmeghje a nostra vulintà di priparà l’avvene di a nostra giuventù, da l’éducazione è d’alzà a cultura in valore essenziale.
- L’alloghji Cala Stella 1, in Sant’Ambrosgiu, pruposti à prezzi muderati, sò surtiti di tarra è anu da permette à più d’una vintina di primo-accedanti di stallassi ind’un cuntestu lucale cusì tesu.
- U PLU, quant à ellu, hà fattu l’ugettu du cuncertazione regulare trà eletti, uffiziu di studii è funziunarii di u statu. L’avisu di sintesi di i servizii ci anu da esse trasmessi in principiu di marzu da vene. Ghjè un longu travagliu chì duvia esse rializatu da a cumuna è ne spiremu vede a fine da quì à pocu.
- A custruzzione di l’uffiziu di turisimu a l’intrata di u paese hà dinò principiatu, cum’è previstu. Un arnese preciosu chì s’insererà cù utilità ind’a vita ecunomica è culturale di u nostru paese.
Stu prugettu era primurosu per u nostru primu aggiuntu, Jean Paolini. A so morte dramatica ci hà custernatu pò afflitti. Dopu à un mese di lotta in u serviziu di reanimazione di l’ospidale di Bastia, Jean hè statu pigliatu da u siscu di a COVID.
U paese è a municipalità rinnova u so sustegnu à a so moglia Aline Kauffman-Paolini, u so figliolu Raphaël, u so fratellu Paul è tutt’e persone chì stu dipartitu afflige. Jean hè statu un fundamentu di a vita municipale mentre parechj’anni è u so dipartitu hà marcatu a nostra cumunità.
A so sperienza, u so avisu chjaru per a gestione municipale ci mancanu è dinò a so umanità per a nostra squadra.
Dipò, à squadra municipale hè stata rimanighjata ingiru à u Merre Etienne Suzzoni
Oramai, u rolu di 1mu aggiuntu rivene à Noëlle Irolla-Mariani. Simu furtunati di pudè cuntà annant’à u so investimentu tutale è simplice. Ghjè una suddisfazzione chì un postu strategicu sia occupatu da una donna, è di più una donna chì u valore murale face l’unanimità in a nostra cumunità. Noëlle s’hè viramente implicata indè l’elaburazione di u PLU è indè l’aiutu à e persone in difficultà.
Cusì l’azzione suciale piglia tuttu u so sensu indè st’epica marcata da l’epidemia. Incù l’apparizione di quellu siscu è l’incertezze chì l’accumpagnanu, u pussibule sintimu di cunforte murale chì ci pricurava i fattoni di a scenza, s’hè smuntu.
Sta prova ci ramente cum’è a vita hè gracile è effimera. È quantu simu esseri suciabili, ligatu trà di noi animati da stu bisognu vitale tutt’ognunu. U « campà inseme », u campà bè inseme, hè u spiritu chì porta a nostra squadra municipale dipò i nostri principii. È aspittemu incù impacienza ghjorni migliori per ricumincià e nostre riunione intergeneraziunale cunviviale.
I Lumiacci, in centru di e nostre primure, una visione ambiziosa di l’acconciu di u nostru magnificu paese fermanu i fundamenti di a nostra dimarchja cullettiva.


Marie Pierre Bruno-Munier
Conseillère municipale,
déléguée à la communication









ESPACE TÉLÉCHARGEMENTS






Inscription à la newsletter