Les villages de Lumio et Occi




Le village de Lumio

Baigné de lumière comme son nom l’annonce, Lumiu se penche en balcon sur la baie de Calvi puis 0sur l’horizon, au diapason du monde mais néanmoins protégé.

Plus sage que sa festive voisine Calvi, Lumiu aime toutefois s’animer de conviviales manifestations tout au long de l’année et le «campà inseme lumiacciu» trouve son essence au travers du Mercà di Natale ou Marché de Noël, la Tribbiera en juillet, a Fiera di u Pane, foire du pain en août, traditions ravivées au grand plaisir des villageois et visiteurs. Lumiu, siège du groupe polyphonique A Filetta, vise en outre une vocation musicale en attirant les mélophiles dans le cadre de nombreux évènements musicaux (Terra di Canti, Jazz in Lumiu, concerts dans l’église Santa Maria…).

La commune n’oublie pas sa tradition agro-pastorale, misant sur un tourisme écoresponsable et durable avec la réhabilitation notamment de chemins et sentiers communaux et l’ouverture de nouveaux parcours de randonnée. Son territoire accueille d’ailleurs des activités principalement agricoles. Ainsi, le superbe domaine viticole du Clos Culombu, qui organise bon nombre d’évènements chaque année ou encore la distillerie d’huiles essentielles l’Astratella située dans la campagne de Salduccio.

Ici, le gastronome est également choyé avec quelques très bonnes tables, à la réputation indiscutée : L'Oggi - Chez Charles, Le Pain de sucre, Le Matahari, Le Mille sabords…

Lumiu, une commune où il fait bon vivre.



Le village abandonné d’Occi (ou Oci)

Situé au-dessus du village de Lumiu, voici une étape incontournable des promeneurs en Balagne. Et pour cause : d’emblée, la perspective infinie entre ciel et mer happe le visiteur hors du temps. On vient ici pour écouter le silence… Les silhouettes granitiques, tour à tour chaleureuses puis inquiétantes selon l’humeur du ciel, attisent la rêverie ou la curiosité.

Nous voilà transportés au Moyen-âge. Les attaques sarrasines dévastent le littoral de la Corse. Les habitants du lieu-dit Spano se réfugient dans les hauteurs et s’y installent peu à peu. Quelques siècles plus tard, le lieu est finalement abandonné au profit de Lumiu. Son dernier habitant, Félix Giudicelli, y décède en 1918.

Aujourd’hui, on peut parcourir les ruines fragiles de ce village abandonné, son aire de battage, et la chapelle de l’Annunziata, rénovée en 2002, dans laquelle sont célébrés certains offices.








Inscription à la newsletter